top of page

Gestionnaires en temps de crise : ces grands oubliés...


Rassurants. Visionnaires. Forts. On a besoin d’eux pour savoir qu’on va passer au travers, que « ça va bien aller ». C’est leur job après tout ! On oublie que la crise affecte aussi leur vie. Gestionnaires : comment maintenir votre équilibre en cette période trouble ? Voici 3 trucs simples et accessibles.


La solitude des gestionnaires, surtout de haut niveau, n’est pas nouvelle. On omet souvent de nous en parler avant d’entrer en poste, mais elle se dévoile rapidement après. On finit par l’apprivoiser... un peu. Les plus allumés développeront un réseau et y trouveront un réconfort semi-avoué. Ces jours-ci, à cette solitude du sommet s’ajoute l’isolement physique et social. Si c’est un sujet sensible en temps normal, c’est un sujet oublié quand le feu est pris. Prenons le temps, 1) de le réaliser et 2) de développer les bons réflexes qui seront utiles, même dans la vie d’après. Il y en aura une, promis !


1. Ne restez pas seul

Ne négligez pas votre réseau professionnel. Il y a fort à parier que vos contacts ont, eux aussi, besoin d’échanger. Soyez l’instigateur ! Vous êtes gestionnaire de gestionnaires ? Ne tenez pas juste une cellule de crise quotidienne ! Faites aussi un comité de gestion plus « soft » pour permettre à vos cadres de ventiler ; informez-vous d’eux ! Pourquoi pas un petit 5 à 7 (distancié bien sûr !) en fin de journée pour décompresser ? Vous êtes seul au sommet ? Les plus grands PDG du monde ont un coach. Profitez de ce service professionnel pour prendre du recul, ventiler, faire le point. La plupart des directeurs que j’accompagne ces semaines-ci ont ces besoins. Ne restez pas physiquement et virtuellement seul dans votre bureau...


2. Ne mettez pas votre vie de côté

La pointe de tarte liée au travail a-t-elle pris beaucoup (trop) de place depuis quelques semaines ? Sans s’en rendre compte, on glisse doucement vers un déséquilibre. Entrée un peu plus tôt. Sortie un peu plus tard. Quelques heures le soir. Juste régler quelques détails la fin de semaine... Votre famille, vos amis, vos projets ne sont pas disparus ! Quel temps accordez-vous à vos priorités personnelles ? Êtes-vous en train de vous oublier ? Donnez-vous une discipline, un engagement de vous envers vous.


3. Stimulez-vous autrement

Allez marcher avec un ami (à 2 mètres). Faites une balade en vélo avec les enfants. Jouez une partie de Xbox avec votre gars (ça développe l’humilité en plus !). Trouvez-vous un boisé pour humer les odeurs du printemps avec votre chien. Faites votre entrainement dehors (utilisez le poids de votre corps ou des objets de la maison pour y arriver). Reprenez votre habitude de faire des mots croisés, des sudokus ou de lire un bon livre qui n’est pas lié à votre job. N’oubliez surtout pas d’entretenir la relation avec votre conjoint(e) !

Quand ça repartira, vous aurez besoin de votre énergie. Faites les bons choix pour qu’elle soit au bon niveau !

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page